Lorsqu‘on cherche une alternative gratuite et viable à Windows ou si son ordinateur a besoin d’une nouvelle cure de jeunesse, alors Linux est un système fait pour vous.

Système d’exploitation

Linux est un système d’exploitation, tout comme Windows ou MacOS X. Il permet de travailler comme on le ferait sous Windows. Mais il fonctionne différemment.

La différence essentielle des distributions Linux par rapport à d’autres systèmes d’exploitation concurrents — comme Mac OS et Microsoft Windows — est d’être des systèmes d’exploitation libres, apportant quatre libertés aux utilisateurs, définies par la licence Licence publique générale GNU (GPL), les rendant indépendants de tout éditeur et encourageant l’entraide et le partage.

Structure de linux

Linux se structure sous forme de répertoires :

  • /bin : Contient les commandes de base (le Shell)
  • /boot : Contient les informations nécessaires au démarrage de la machine.
  • /dev : Contient les fichiers spéciaux correspondant aux périphériques.
  • /etc : Contient la plupart des fichiers de configuration.
  • /home : Contient les répertoires personnels des utilisateurs. Par exemple, l’utilisateur toto a généralement pour répertoire /home/toto.
  • /lib : Contient les principales bibliothèques partagées (équivalent des DLL de Windows).
  • /lost+found : Quand un disque crashe pour une raison ou pour une autre, on utilise le programme fsck pour réparer (équivalent de scandisk sous Windows); c’est là qu’il dépose les fragments de fichiers perdus.
  • /mnt : les répertoires utilisés pour monter temporairement un système de fichiers (USB, DvD-ROM…).
  • /opt : c’est là qu’on installe les logiciels commerciaux.
  • /proc : un répertoire factice, dont les fichiers contiennent des infos sur l’état du système et des processus en cours d’exécution.
  • /root : le répertoire de l’administrateur système. Il n’est pas sous /home pour des raisons que je détaillerai plus loin.
  • /sbin : les commandes de base nécessaires a l’administration système (vérification et réparation des disques, mise en place du réseau…).
  • /tmp : Stockage des fichiers temporaires fichiers temporaires.

Comment se présent linux

Ce système se présente sous forme des distributions selon l’usage que l’on souhaite faire de son ordinateur . Il en existe plusieurs et certaines sont destinées aux grands publics car faciles à appréhender.

La diversité des distributions permet de répondre à des besoins divers, qu’elles soient à but commercial ou non ; orientée serveur, bureautique ou embarqué ; orientée grand public ou public averti ; généraliste ou spécialisée pour un usage spécifique (pare-feu, routeur réseau, grappe de calcul, etc.) ; certifiées sur un matériel donné ; ou tout simplement entièrement libres, c’est-à-dire dépourvues de tout code propriétaire.

Voici une liste non exhaustive des principales distributions :

Debian

C’est une des distributions Linux les plus anciennes encore en activité.

Le projet Debian est porté par un millier de développeurs, et est dirigé par le debian project leader, élu par et parmi les membres du projet, pour une durée d’un an. La plupart des développeurs Debian exercent bénévolement cette activité au sein du projet.

La vocation est de fournir aux utilisateurs un système entièrement libre, c’est-à-dire composé en totalité de logiciels open source, au moins en ce qui concerne l’installation par défaut. En effet, lors de l’installation du système, lorsqu’un composant de l’ordinateur nécessite un élément non libre, l’installateur ne le charge pas car il n’en dispose pas. Il demande à l’utilisateur si celui-ci dispose d’une clé USB contenant le programme ou le pilote non libre nécessaire. Ce comportement peut rebuter l’utilisateur débutant, c’est en partie pour ça que Debian est souvent considérée comme une distribution pour les utilisateurs expérimentés.

Ubuntu

Ubuntu est un dérivée de Debian créée en 2004 par Mark Shuttleworth.

Ubuntu est un système d’exploitation universel, complet, et facile à installer. En effet, dans le but de faciliter au maximum sa mise en œuvre par le plus grand nombre, Ubuntu intègre des pilotes matériels ou des logiciels qui bien que gratuits, sont propriétaires (c’est-à-dire non open source), comme Skype ou Spotify par exemple. Un effort important est également fait sur le développement ou l’intégration d’outils graphiques simples permettant de configurer aisément le système.

Mint

Linux Mint est une distribution Linux très populaire également. Elle est basée sur Ubuntu, plus précisément sur une version particulière d’Ubuntu qui dispose d’un support pour les mises à jour d’une durée de cinq ans. Elle a été créée en 2006 et est maintenue par une petite équipe de bénévoles avec à leur tête son créateur Français : Clément Lefèbvre.

De part sa filiation avec Ubuntu, elle hérite de sa facilité d’installation et d’utilisation, et de son large support matériel. Elle dispose également d’un panel d’outils développés par l’équipe du projet pour gérer entre autres les mises à jour des logiciels packagés ou le paramétrage du bureau. Elle s’est distinguée par la création en 2011 d’un environnement de bureau reprenant les recettes ergonomiques classiques (similaires à Windows) et au look élégant et moderne.

Il existe d’autres distributions spécifiques notamment dans le travail en réseaux (par exemple Redhat).

Qu’est-ce qu’est l’open source ?

La désignation open source, ou « code source ouvert », s’applique aux logiciels (et s’étend maintenant aux œuvres de l’esprit) dont la licence respecte des critères précisément établis par l’Open Source Initiative, c’est-à-dire les possibilités de libre redistribution, d’accès au code source et de création de travaux dérivés. Mis à la disposition du grand public, ce code source est généralement le résultat d’une collaboration entre programmeurs.

Le code source est la partie d’un logiciel ou d’une application qui n’est généralement pas visible au public. C’est l’ensemble des lignes de codes qui font fonctionner le logiciel(ou programme).

Le mouvement open source met en avant la qualité des logiciels produits. Le code source peut être relu et amélioré par tout le monde, ce qui peut permettre notamment la correction de problèmes de sécurité.

Est-ce un danger d’avoir un système open source ?

La réponse est évidement non, parce que le fait que le système étant ouvert la moindre modification anormale est à la vue de tous et donc la communauté peut résoudre l’anomalie.

C’est pourquoi les logiciels malveillant sont peu présent sur Linux

En effet la communauté Linuxienne veuille au grain et bloque toute tentative qui nuirait au système.

Résumé

  • Linux est un système open source qui permet de rallonger la durée de vie de son ordinateur avec une alternative viable et fiable à Windows ou MacOS
  • Il se présente sous forme de distribution dont certains sont dites userfriendly (grand public)
  • Comme il est open source, il n’y a pas énormément de logiciel malveillant
  • Si on veut faire du développement, c’est un système mieux adapté (par exemple Debian)
  • Une fois installée, on a déjà un nombre impressionnant de logiciel qui sont installés (par exemple lire office pour la bureautique)
  • On peut également choisir son environnement graphique (bureau)

Télécharger la fiche en PDF